Pèlerinage à Rome - Groupe paroissial privé - août 2020

Août - Italie
Séjour 5 jours / 4 nuits

Pèlerinage à Rome
ROME ET LA PAPAUTE AU XIXème siècle

1870-2010 : 150ème anniversaire de la fin des Etats Pontificaux

Venez à Rome où bat le cœur de notre Mère la Sainte Eglise ! 

Ce pèlerinage vous propose de sortir des sentiers battus et de découvrir la Rome du XIXème siècle qui vit la perte des Etats Pontificaux sous Pie IX, mais qui fut le siècle de la promulgation de grandes encycliques et d’immenses dogmes tels que l’Immaculée Conception et l’infaillibilité pontificale !  

Les accords du Latran mirent fin à une longue crise politique ce qui permit à Pie XII d’inviter tous les Catholiques dans leur ‘seconde patrie’ pour venir y ‘respirer cette atmosphère de sainteté, de paix et d’universalité qui procurera un profond renouvellement chrétien’ ! 

Un parcours inédit au cœur de la Chrétienté !

Plus de détails

Mettre une option

Programme du pèlerinage à Rome :

Jour 1 – Mardi 25 août         Paris – Rome         La papauté à Rome

Le matin, accueil à l'aéroport de Paris, assistance aux formalités et envol vers Rome par un vol Air France. Atterrissage à l'aéroport de Rome-Fiumicino.

06h55 : décollage de Roissy du groupe 1 (premiers inscrits) – atterrissage à 09h00

06h55 : décollage de Roissy du groupe 2 (inscrits suivants) – atterrissage à 09h00

Les inscrits retardataires seront positionnés sur des vols Air France ou Easyjet.

A votre arrivée à l’aéroport, accueil, puis direction Mentana, à côté de Rome, qui fut le théâtre d'une bataille livrée le 3 novembre 1867 pendant les guerres du Risorgimento. Cette bataille opposa les Chemises rouges de Giuseppe Garibaldi aux troupes pontificales et françaises. Les forces garibaldiennes qui voulaient intégrer les États pontificaux à l'Italie et faire de Rome leur capitale, subirent une défaite décisive mettant fin à leur Campagne de l'Agro Romano. Visite du Musée des Zouaves Pontificaux.

Ensuite vous rejoindrez le cœur de Rome et le Capitole. Le palais municipal du Capitole ferme la place, mais offre sur le côté une très belle vue sur le Forum romain et le Palatin. La place fut dessinée par Michel-Ange et présente une belle harmonie. Visite de l’église de l’Ara Coeli, l’une des plus anciennes de Rome, qui conserve le souvenir de la famille Colonna dont un ancêtre participa à la Bataille de Lépante. Messe d’introduction au pèlerinage

Le cloître de l’église a été détruit lors de la construction du monumental autel de la Patrieédifié après l’Unité italienne en l’honneur du roi Vittorio Emanuele : évocation du XIXème siècle qui vit la fin des Etats du Vatican et la difficile période où la papauté restera prisonnière au Vatican jusqu’au accords du Latran. De la terrasse supérieure vous admirerez un panorama splendide sur toute la ville éternelle et particulièrement, sur la place de Michel Ange, en contre-bas, sur le Palatin et Saint-Pierre.

Déjeuner libre. Dîner inclus et nuit en maison religieuse.

 

Jour 2 – Mercredi 26 août      Les instruments de la Passion & les accords du Latran

Vous débuterez votre journée par la Scala Santa, escalier gravit par le Christ et rapporté de Jérusalem par sainte Hélène : prière et montée à genoux des marches tout récemment restauré. En haut, vous découvriez la chapelle palatine, dite sancta sanctorum, chapelle privée des Papes au Palais du Latran. Elle doit son nom au fait qu’elle abrite de nombreuses reliques de saints. Elle conserve aussi l’icône du Très Saint-Sauveur, image du Christ dite ‘achéropite’, c’est-à-dire non faite main d’homme. 

Puis, vous rejoindrez à pied Sainte-Croix de Jérusalem, véritable reliquaire de la Passion avec les restes de la sainte Croix, du titulus et de quelques épines : recueillement et méditation.

Poursuite en direction de Saint-Laurent-hors-les-Murs qui fait partie des sept basiliques majeures de Rome et qui fut bâtie sur la tombe du diacre Laurent, martyrisé en 258 sur un gril. Le bienheureux Pie IX, mort en 1878, repose dans la chapelle au chevet de l’église. En raison de sa grande dévotion à saint Laurent et en tant que membre du tiers-ordre franciscain, il avait souhaité à être inhumé au plus près du tombeau du martyr.Messe. A côté de la basilique, vous vous rendrez au cimetière du Veranopour vous recueillir devant le carré des Zouaves pontificaux. 

Dans l’après-midi, direction Saint-Jean-de-Latran, la cathédrale du Pape. Visite de cette très ancienne basilique construite sur le domaine du Latran en l’honneur du Saint-Sauveur. Cette église, ‘Mère et maîtresse de toutes les églises de Rome et du Monde’, conserve la table de la Cène, une relique du vêtement de pourpre et un morceau de l’éponge imbibée de vinaigre. 

Evocation des accords du Latran ; signés au palais du Latran le 11 février 1929 entre le royaume d'Italie, représenté par le président du Conseil des ministres Benito Mussolini, et le Saint-Siège, représenté par le cardinal Pietro Gasparri, secrétaire d'État du pape Pie XI, ils sont un ensemble de trois textes diplomatiques dont le plus connu est le traité entre le Saint-Siège et l’Italie. Ratifiés le 7 juin 1929, ils mettent fin à la « question romaine », survenue en 1870 après la prise de Rome et son annexion par la monarchie italienne ; ils réduisent la souveraineté temporelle du pape au seul État de la Cité du Vatican ; ils confirment que la religion catholique, apostolique et romaine demeure la seule religion de l'État italien, conformément au statut du royaume de 1848.

Pèlerinage à pied et en chantant(1,5 km à l’ombre des platanes), pour rejoindre Sainte-Marie-Majeure l’une des sept basiliques de Rome. Consacrée à la Mère de Dieu, elle abrite les reliques de la crèche et est décorée d’un cycle splendide des mosaïques. C’est dans cette basilique que repose saint Pie-V. Vous assisterez aux Vêpres. Enfin, en fonction de l’horaire, Sainte-Praxède,également riche de ses mosaïques ; une des chapelles latérales abrite la colonne de la flagellation.

Déjeuner sous forme de panier repas. Dîner libre et nuit en maison religieuse.

 

Jour 3 – Jeudi 27 août                          Les traces de Pie IX à Rome  

Le matin, vous débuterez la journée devant le Palais du Quirinal

Construit à partir de 1574 à l'initiative du pape Grégoire XIII, le palais du Quirinal est l'un des bâtiments les plus prestigieux de la capitale italienne, tant du point de vue artistique que du point de vue politique. Plusieurs artistes, parmi les plus grands d'Italie voire d'Europe, ont contribué à sa construction ou à ses aménagements, comme Pietro da Cortona, Domenico Fontana, Ferdinando Fuga et Carlo Maderno. Actuellement, le palais abrite le plus grand fragment d'une fresque de l'artiste Melozzo da Forlì. Paul V est le premier pontife prenant vraiment place au Quirinal, qui sera la résidence romaine de trente papes, de Grégoire XIII à Pie IX. 

Vous poursuivrez ensuite vers la Fontaine de Trévi, puis la splendide église de Sant’Andrea del Valle, transformée au XVIIème siècle par Borromini. Cette église fut le théâtre de la conversion du fameux Ratisbonne devant l’image de la Vierge dans la chapelle de l’Apparition, le 20 janvier 1842 : « Alphonse de Ratisbonne, vînt ici en juif obstiné. 

Cette Vierge lui apparut, telle que tu la vois. Tombé juif, il se relave chrétien ! Etranger, remporte chez toi le précieux souvenir de la miséricorde de Dieu et de la puissance de la Vierge ». 

Vous poursuivrez vers la place d’Espagneoù fut érigé le dernier monument par la Papauté encore régnante : il s’agit d’une colonne dominée par une statue de la Vierge. L’ensemble est dédié à la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception, en 1854, sous le pontificat du pape Pie IX, et a été érigée non loin du palais de l'Ambassade d'Espagne près le Saint-Siège ainsi que le Palais de la Propagation pour la Doctrine de la Foi. Le monument a été inauguré le 8 décembre 1857. Chaque année, les pompiers de Rome offrent à l'occasion de la fête de l'Immaculée Conception des fleurs à la vierge de la colonne, et à partir de 1953 le Pape est régulièrement présent à cette cérémonie. 

Puis visite privative de la Trinité des Monts qui vous permettra à l’issue de vous recueillir devant l’image de la Vierge Marie peinte par Pauline Perdreau en 1844 : Pie IX qui visita 21 fois le couvent, aimait prier devant cette fresque qu’il nomma ‘Mater Admirabilis’ ! Messe.

Vous vous rendrez ensuite dans le centre baroque de la ville éternelle pour rejoindre Saint-Louis des Français qui conserve le souvenir de certains officiers des Zouaves pontificaux. Temps libre autour de la place Navone et du Panthéon.

Rencontre avec Sebastiano Caputo, journaliste et catholique convaincu, parfaitement francophone – sous réserve de confirmation. 

Déjeuner inclus. Dîner libre et nuit en maison religieuse.

 

Jour 4 – Vendredi 28 août               Saint-Pierre, le Transtevere et le Janicule     

Le matin, direction le Vatican et messe célébrée dans la basilique Saint-Pierre. Petit-déjeuner libre, puis visite de la basilique, la plus vaste de la Chrétienté ! Reconstruite à la Renaissance sur les restes de la basilique constantinienne, elle est positionnée à l’aplomb de la tombe du premier Pape.

L’après-midi, promenade pour rejoindre le quartier du Transtevere et visite de la très belle église Sainte-Marie-du-Trastevere dont le cycle de mosaïques qui orne le chœur est dédié à la vie de la Vierge-Marie. 

Enfin, vous prendrez de la hauteur en vous rendant sur le Janicule d’où vous aurez un splendide point de vue sur toute la ville éternelle. Visite de San Pietro in Montorio, véritable bijou de la Renaissance réalisé par Bramante. Au-dessus, la superbe fontaine de l’Acqua Paola, point terminal de l’aqueduc de Trajan restauré par le Pape Sixte V. 

Vous poursuivrez votre promenade en profitant de la plus belle vue de Rome pour rejoindre le ‘passaggio’ bordé de bustes du Risorgimento ; vous verrez également le mur de la Constitution romaine et le canon de Pie IX. Vue sur toute la ville de Rome d’un côté qui prendra des couleurs mordorées dans le soleil couchant et de l’autre, sur Saint-Pierre !

Selon la disponibilité de son S.E. le Cardinal Sarah : conférence et rencontre – sous réserve de confirmation.

En fin d’après-midi, vous bénéficierez d’un privilège rare : une visite privatisée des Musées du Vatican– sous réserve de confirmation et en option, sur la base de 27 personnes minimum – en dehors des heures d’ouverture et sans la foule ! 

Votre groupe découvrira seul la Galerie des Candélabres, la Galerie des Tapisseries, la Galerie des Cartes Géographiques et surtout les Chambres de Raphaël dans une ambiance unique à partir de 18h00 ! Ce parcours comprend aussi l’accès exceptionnel à certaines sections « cachées », d’ordinaire fermées au public, comme l’Escalier de Bramante, le Cabinet des Masques et la Chapelle Nicoline

À la fin de ce tour unique, la Chapelle Sixtine sera ouverte pour vous en exclusivité– sous réserve de confirmation et en option, sur la base de 27 personnes minimum. Vous pourrezadmirer et contempler dans un silence religieux les chefs d’œuvre de la peinture occidentale dont le fameux plafond et le Jugement dernier de Michel-Ange ! Ce joyau, sans doute le plus fameux du Vatican, est depuis des siècles le lieu d’élection des Papes : la chapelle est donc au cœur de la vie de l’Eglise !

A l’issue, vous rejoindrez la cour de la Pigne, l’une des plus grandes du Vatican, où vous sera servi un cocktail ! Retour à votre hébergement vers 22h30

Petit-déjeuner libre. Déjeuner inclus. Cocktail inclus pour ceux qui choisiront la visite privée de la Sixtine, sinon dîner libre et nuit en maison religieuse.

 

Jour 5 – Samedi 29 août Castel Gondolfo – Paris   

Le matin, vous vous rendrez à Saint-Paul-hors-les-Murs, lieu de sépulture de l’Apôtre des Gentils. L’ancienne basilique constantinienne fut ravagée lors d’un incendie en 1823. Très vite la reconstruction fut entreprise et le Pape Pie IX la consacra le 10 décembre 1854 ! Messe de clôture du pèlerinage.

Vous poursuivrez ensuite en direction de la magnifique région des Castelli romani pour rejoindre Castel Gandolfo : résidence d’été des souverains pontifes depuis Urbain VIII depuis le XVIIème siècle. Partie intégrante de l'État du Vatican, il est sous la souveraineté du pape et possède un statut d'extraterritorialité en vertu des accords du Latran. Visite du Palais apostolique et des jardins. 

Déjeuner libre.  

Transfert à l’aéroport de Rome Fiumicino :

15h25 : décollage du vol AF 1305 (groupe 2) – atterrissage à Roissy à 17h35

18h35 : décollage du vol AF 1605 (groupe 1) – atterrissage à Roissy à 20h45

 

Les derniers inscrits seront positionnés sur d'autres horaires de vols et d'autres compagnies type EasyJet.

Nous attirons votre attention sur le fait qu’à Rome, les journées de visite se font à pied et en transport en commun : il faut être en bonne forme physique pour aborder ce pèlerinage et être convenablement chaussé.

Le programme du pèlerinage proposé est susceptible de connaître quelques modifications en fonction des changements de jours et heures d'ouverture des sites ou de modification des horaires des vols. 

En cas de modifications ou de changements inhérents aux motifs ci-dessus mentionnés, toute serait mis en œuvre pour déplacer la visite ou la remplacer par une prestation équivalente.

 

Prix du pèlerinage à Rome : sur demande pour les paroissiens

HEBERGEMENT : En maison religieuse, à proximité de Saint-Pierre et des transports en commun

Bibliographie pour préparer votre pèlerinage à Rome 

 

 Période étrusque

  • « Les Étrusques : ils ont dominé Rome », Le Figaro Histoire, n°10, octobre-novembre 2013.
  • Dominique BRIQUEL, La civilisation étrusque, Paris, Le grand livre du mois, 1999.
  • Jean-Marc IROLLO, Histoire des Etrusques : l’antique civilisation toscane, VIIIe-Ier siècle av. J.-C., Paris, Perrin, coll. Pour l’histoire, 2004.
  • Jean-Paul THUILLIER, Les Étrusques : La fin d'un mystère ?, Paris, Gallimard, coll. Découvertes Gallimard, 1990.

 

Période grecque et punique

  • Pierre LÉVÊQUE, L’aventure grecque, Paris, Le Grand livre du mois, 2000.
  • Pier Giovanni GUZZO, Magna Grecia, les colonies grecques dans l'Italie antique, Paris, Gallimard, coll. Découvertes Gallimard, 1997.
  • Emanuele GRECO, La Grande Grèce : histoire et archéologie, Bibliothèque d'archéologie, Paris, Hachette, 1996.
  • Serge LANCEL, Hannibal, Paris, Fayard, 1995.

 

Période romaine

  • Catherine SALLES, L’antiquité romaine, coll. In extenso, Paris, Larousse, coll. In Extenso, 1999.
  • Pierre GRIMAL, Histoire de Rome, Paris, Mille et une nuits, 2003.
  • Yann LE BOHEC, Marcel LE GLAY, Jean-Louis VOISIN, Histoire romaine, Paris, Presses Universitaires de France, coll. Quadrige, 1991.
  • Lucien JERPHAGNON, Histoire de la Rome antique : Les armes et les morts, Paris, Tallandier, 2011.
  • Jean-Pierre ADAM, La Construction romaine : matériaux et techniques, Paris, Picard, coll. Grands manuels Picard, 2008.
  • Nathalie de CHAISEMARTIN,Rome. Paysage urbain et idéologie - Des Scipions à Hadrien (IIe s. av. J.-C.-IIe s. ap. J.-C.),Paris, Colin,Collection U Histoire, 2003.
  • Jérôme CARCOPINO, Jules César, Paris, Presses Universitaires de France, 1990.
  • Cécile GIROIRE, Daniel ROGER, Zoé PAUVERT, Auguste : L'album de l'exposition, Paris, Réunion des musées nationaux –  Grand Palais, 2014.
  • Pierre COSME, Auguste, PAris, Perrin, coll. Tempus, 2009.

 

Période chrétienne 

  • Anne BERNET, Les Chrétiens dans l’Empire Romain : des persécutions à la conversion, Ier-IVe siècle, Paris, Tallandier, coll. Texto, 2013.
  • Pierre MARAVAL, Simon-Claude MIMOUNI, Le christianisme : Des origines à Constantin, Paris, Presses Universitaires de France, coll. Nouvelle Clio, 2006.

 

Ouvrages généraux

  • Dominique PERRIN, Richesses de Rome, Itinéraires culturels et spirituels, Paris, Téqui, 2015. 
  • Robert HARRIS, Impérium, Paris, Poche, coll. Littérature, 2008.

Contactez-nous

CONTACTEZ UN CONSEILLER 01.44.09.48.68

Les points forts

  • Sur le thème de la Papauté au XIXème siècle
  • Messe quotidienne, dont une à Saint-Pierre de Rome

  • Mentana et Castelgondolfo

  • En option : Chapelle Sixtine privatisée pour votre groupe !